Genève

Un licenciement à l’OCIRT annulé

La Chambre administrative de la Cour de justice genevoise ordonne la réintégration d’un inspecteur du travail licencié par le Conseil d’Etat. Une sanction jugée disproportionnée.
Un licenciement à l’OCIRT annulé
La justice annule la révocation avec «pour conséquence la réintégration obligatoire du fonctionnaire (…) dans sa fonction d’inspecteur du travail ou, à défaut, dans un autre poste». JPDS
Justice

Et encore un licenciement de fonctionnaire genevois annulé. Depuis la modification de la loi sur le personnel de l’administration cantonale, portée par l’ancien député socialiste, désormais conseiller national, Christian Dandrès, la justice a ordonné la réintégration d’un certain nombre d’employés abusivement licenciés par le Conseil d’Etat. Dans un arrêt daté de février dernier, la Chambre administrative de la Cour de justice ordonne cette fois la réintégration d’un inspecteur de l’OCIRT

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion