Suisse

Un 1er Mai sonore et virtuel

Les syndicats avaient donné rendez-vous à la population suisse aux balcons et sur le web. Une forte mobilisation, affirme l’Union syndicale suisse.
Un 1er Mai sonore et virtuel
Les balcons ont le plus souvent remplacé la rue en Suisse, comme ici à Zurich, pour ce 1er Mai à l'ère du coronavirus. KEYSTONE
Travail

Coronavirus oblige, il n’y a pas eu de grands rassemblements vendredi à l’occasion du 1er Mai en Suisse. Une première en 130 ans d’histoire des organisations de travailleurs helvétiques. La lutte s’est dès lors déplacée sur les réseaux sociaux et les balcons du pays. > Notre édito: Par-delà les barrières Syndicats et partis ne sont en effet de loin pas restés les bras croisés. Ils ont donné rendez-vous à la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion