Scène

Ensemble, quand tu nous tiens!

Le modèle de la troupe, qui rompt avec la précarité des comédiens, séduit à Genève et à La Chaux-de-Fonds. Décryptage avec deux théâtres qui l’expérimentent dès la rentrée, avant la Comédie.
Ensemble, quand tu nous tiens! 1
L’équipe des «Belles complications» du Théâtre populaire romand au complet. De gauche à droite, en haut: Violaine DuPasquier, Olivia Seigne, Jeanne De Mont, Charlotte Dumartheray, François Karlen, Manon Krüttli; en bas: Arnaud Huguenin, Anne Bisang, Géraldine Dupla, Natacha Koutchoumov et Jérôme Denis. CAROLE PARODI
Théâtre

«Pourquoi les ­comédiennes et comédiens, qui sont les plus nécessaires à un projet théâtral, sont-ils les plus précaires?» interroge Natacha Koutchoumov, comédienne, metteure en scène et codirectrice de la Comédie de Genève. «Les équipes administratives touchent en général un treizième salaire et le cœur du projet artistique, lui, vit dans la précarité, même si un système de chômage permet de pallier les périodes de non-activité.» Série d’été: Travail (2/7) Un

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion