Genève

Le harcèlement sexuel divise le SSP

Deux déclarations de soutien issues du Syndicat des services publics circulent pour soutenir ou dénoncer Roger, le syndicaliste accusé de harcèlement.
Le harcèlement sexuel divise le SSP
L’homme accusé de harcèlement travaille à Unia, mais c’est bien au SSP qu’on se déchire. KEYSTONE
Harcèlement sexuel

«Choisis ton camp, camarade!» Explosive, l’affaire «Roger» – nom d’emprunt du secrétaire syndical d’Unia Genève accusé de harcèlement sexuel – n’en finit plus de diviser le milieu syndical genevois et plus particulièrement la section cantonale du Syndicat des services publics (SSP). Deux initiatives issues de membres du SSP ont été lancées cette semaine: d’un côté un «appel pour soutenir les femmes qui dénoncent le harcèlement sexuel d’un secrétaire syndical», paraphé

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion