Genève

Enquête à Saussure: «Les victimes sont anéanties»

Un rapport conclut à un comportement à connotation sexuelle de la part d’un enseignant à l’encontre d’élèves, mais ne retient pas le harcèlement.
Enquête à Saussure: «Les victimes sont anéanties»
Les faits remontent aux années 2011 à 2014. WIKICOMMONS/ALEXEI M.
Harcèlement sexuel

L’enquête administrative visant un enseignant du collège de Saussure est terminée. Elle révèle que celui-ci a eu un comportement à connotation sexuelle avec trois de ses élèves, et anciennes élèves, majeures, ces dernières années. Ce qui constitue une violation de ses devoirs de fonction à trois reprises, mais ne relève pas du harcèlement, selon le rapport d’enquête cité par la Tribune de Genève. Le Conseil d’Etat genevois doit maintenant décider

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion