Genève

Les victimes de harcèlement ne seront plus seules

Le Grand Conseil a voté jeudi soir une loi donnant la possibilité aux potentielles victimes d’abus ou de harcèlement d’être accompagnées par un conseil ou une personne de confiance lors de leur audition.
Les victimes de harcèlement ne seront plus seules
Les députés se sont accordés sur le fait que les victimes, lorsqu'elles se présentent seules face à leur agresseur présumé, son avocat, ainsi que les enquêteurs, se trouvent en situation de vulnérabilité. KEYSTONE/IMAGE D'ILLUSTRATION: la sculpture "Libération" du sculpteur Ghezzi installée à Genève le 8 mars dernier, à l'initiative du comité de soutien aux jeunes femmes victimes d'abus et de harcèlement sexuel durant leur scolarité.
Abus

L’enquête administrative menée à l’encontre d’un enseignant du collège de Saussure à la suite de dénonciations d’élèves pour harcèlement sexuel1Les conclusions de cette enquête, rendues en juillet 2018, pointent des comportements «à connotation sexuelle» de la part de l’enseignant, mais ne retiennent pas le harcèlement. Le fonctionnaire avait été révoqué. a des répercussions au niveau législatif. Jeudi soir, le Grand Conseil a voté une loi modifiant la procédure lorsque l’Etat

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion