Genève

La promiscuité des foyers alarme

Des associations s’inquiètent du risque de contagion dans les dortoirs et pièces communes des centres pour requérants d’asile. Quatre contaminations ont été signalées. L’Hospice explique ses mesures
La promiscuité des foyers alarme 1
Jacky Carel, du Collectif des déboutés, juge les conditions dans les foyers inadaptées aux prérogatives sanitaires .Ici, un foyer pour mineurs (photo prétexte). KEYSTONE
Asile

 «J’ai peur d’être contaminé parce qu’on utilise les mêmes douches, les mêmes toilettes. Nous sommes plusieurs à utiliser la même cuisine. Il y a du savon et du désinfectant, mais ça ne suffit pas.» Ce sont les mots d’un bénéficiaire d’un logement pour requérants d’asile, à Genève. «C’est un scandale!», s’exclame Jacky Carel, du Collectif des déboutés. Remonté, il juge les conditions dans les foyers inadaptées aux prérogatives sanitaires. «Au

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion