Religions

Genève vaut bien une messe

Pour la première fois, une messe catholique sera célébrée à la cathédrale Saint-Pierre, haut lieu de la Réforme genevoise. Quelle est la symbolique à l’œuvre? Décryptage.
Genève vaut bien une messe
La cathédrale Saint-Pierre est protestante depuis la Réforme de 1536. KEYSTONE
Cathédrale

«Symboliquement, c’est très fort, surtout après tout ce temps», affirme Jörg Stolz, professeur de sociologie des religions. Demain, 29 février, une messe catholique aura lieu à la cathédrale Saint-Pierre. Une première depuis que l’édifice est aux mains des protestants à la suite de la Réforme de 1536. «C’est le symbole d’un pas sur le chemin de la réconciliation entre catholiques et protestants», constate le théologien Michel Kocher, directeur de Médias-pro,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion