Solidarité

Affaires: le jackpot pour les victimes?

Les compensations versées par des transnationales contre l’abandon de poursuites pénales doivent profiter aux victimes des délits financiers, estiment des députés genevois.
Affaires: le jackpot pour les victimes?
Le procureur général de Genève quitte les locaux de la banque HSBC, le 18 février 2015, après une perquisition. Keystone
Justice genevoise

Quarante millions de francs en 2015 puis 31 l’an dernier. Le classement par le Ministère public des procédures pénales ouvertes respectivement contre HSBC (évasion fiscale) et Addax Petroleum (corruption au Nigeria) a été extrêmement profitable aux caisses de l’Etat de Genève (lire ci-dessous). Des transactions win-win entre, d’un côté, des entreprises internationales soucieuses de stopper une procédure judiciaire incertaine et dommageable pour leur image, et, de l’autre, une justice genevoise

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion