Le mot de la traductrice – Eva Antonnikov

Eva Antonnikov a traduit des poèmes de Daniele Pantano: un «Inédit» réunissant un auteur et une traductrice qui, tous deux, ne s’expriment pas dans leur langue «première»? Conjonction étonnante!
Le mot de la traductrice - Eva Antonnikov
Photo DR
Traduction

Le poète, essayiste et traducteur Daniele Pantano, né en Suisse alémanique, écrit en anglais – qui n’est pas sa langue maternelle. Pour ma part, je traduis ses poèmes en français – qui n’est pas ma langue maternelle non plus. Pourquoi donc ce choix d’une langue «autre» pour s’exprimer à l’écrit – que ce soit en écrivant ou en traduisant? Le poème qui ouvre la page «Inédit» du Courrier de ce

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion