Genève

Les accusés antispécistes gardent le silence

Le procès des militants antispécistes a commencé ce mercredi. Pour deux d’entre eux, des peines de prison fermes sont requises par le Ministère public.
Les accusés antispécistes gardent le silence
L'audience mercredi matin. JPDS
Tribunal

Ce procès ne sera pas celui de martyrs. Matthias*, Mirabelle* et Raoul, respectivement 28, 22 et 21 ans, contestent la grande majorité des faits qui leur sont reprochés. Les deux premiers, accusés d’avoir caillassé des vitrines et vandalisé un abattoir genevois, réfutent tout en bloc. Tout au plus, celui qui a passé 11 mois en détention provisoire reconnaît-il avoir participé à des tags et des arrachages d’affiches. Pour le reste, le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion