International

Marée noire: «Le pire est à venir»

Le président brésilien Jair Bolsonaro a affirmé dimanche que “le pire est à venir” concernant la mystérieuse marée noire qui touche le pays depuis trois mois. Elle a déjà souillé plus de 200 plages dans le nord-est du pays.
Marée noire au Brésil: "le pire est à venir"
Plus de 200 plages ont été touchées par la marée noire: un pêcheur tient un poisson souillé de pétrole à Recife (archives).
Brésil

“Ce qui est arrivé et a été ramassé jusqu’à présent est une petite quantité de ce qui a été déversé. Le pire est à venir”, a déclaré M. Bolsonaro dans un entretien à la chaîne de télévision Record. Le président a ajouté que “tous les indices” désignaient le pétrolier grec “Bouboulina”, que les autorités brésiliennes avaient déjà accusé vendredi d’être le responsable du désastre écologique après l’analyse de données satellitaires.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion