International

«Il a les moyens de ses réformes»

Candidat d’extrême droite, Jair Bolsonaro a emporté haut la main l’élection présidentielle. Désormais, il peut mettre en place un programme ultra-libéral.
«Il a les moyens de ses réformes»
Jair Bolsonaro a obtenu le soutien des grands propriétaires terriens, des évangélistes et des défenseurs des armes à feu. KEYSTONE
Brésil

La jeune démocratie brésilienne a basculé dans l’inconnu, hier, avec son premier président d’extrême droite, plus de 30 ans après la fin de la dictature. Jair Bolsonaro, qui prendra ses fonctions le 1er janvier 2019, a reçu dimanche un mandat clair avec plus de 55% des voix, devant le candidat de gauche Fernando Haddad (45%), à l’issue d’une campagne très polarisée. > Lire aussi notre édito: Face au fascisme, la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion