International

La déforestation alimentée par les mafias

L’ONG Human Rights Watch point du doigt le gouvernement brésilien pour son incapacité à contrôler les réseaux criminels qui détruisent l’Amazonie.
La déforestation alimentée par les mafias
Les réseaux criminels ont la capacité logistique de coordonner la coupe, le débitage et la vente de bois à large échelle en Amazonie, selon HRW. KEYSTONE/ARCHIVES
Brésil

Le gouvernement brésilien échoue à protéger les défenseurs de l’environnement victimes de violences de la part de réseaux mafieux qui détruisent l’Amazonie, accuse une ONG. L’impunité et l’allégement des contrôles environnementaux contribuent aussi à la déforestation. L’ONG Human Rights Watch (HRW) a publié lundi un rapport intitulé «les mafias de la forêt tropicale». La déforestation de l’Amazonie brésilienne a quasiment doublé entre janvier et août, à 6404 km2 contre 3337

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion