Scène

«fantasia», la musique du corps

Ruth Childs jouera son premier solo sur le plateau de l’Association pour la danse contemporaine, à Genève, avant de se produire à Paris et à Lausanne.
fantasia, la musique du corps
Avec "fantasia", Ruth Childs ponge dans la mémoire musicale de son propre corps. GRÉGORY BATARDON.
Danse

Ruth Childs a démarré sa carrière d’interprète sur les chapeaux de roues. Au début des années 2000, elle arrive au Ballet Junior, à Genève, un peu par hasard. Elle dansera entre autres pour Foofwa, Gilles Jobin, La Ribot, qui lui transmet l’une de ses Pièces Distinguées. Héritière de Lucinda Childs, l’artiste anglo-américaine danse aussi les pièces transmises par sa tante, pionnière de la danse postmoderne new-yorkaise. Quelques années plus tard,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion