Scène

Tamara Bacci, au bord

Pour La Bâtie, la chorégraphe a conçu une performance spectaculaire dansée sur les toits de Genève par dix jeunes interprètes.
Tamara Bacci, au bord
Pendant les répétitions, Tamara Bacci orchestre sa performance depuis le 7e étage du Théâtre Saint-Gervais. MEHDI BENKLER
Danse

«Au bord de moi-même, je m’arrête, je me penche.» Ces mots ne sont pas d’elle mais de Fernando Pessoa, un de ses écrivains fétiches. Tamara Bacci nous les glisse à l’oreille face aux danseurs juchés sur les toits de Genève, à deux doigts du précipice, et devant qui l’on retient notre souffle. Nous sommes au 7e et dernier étage du Théâtre Saint-Gervais, à Genève. La vue est spectaculaire, l’expérience donne

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion