Chroniques

1: L’information a un coût

Plusieurs articles sur le thème du coût de l’information, dont voici le premier, seront publiés dans nos colonnes ces prochaines semaines.  
L'information a un coût

A l’heure où chaque média doit réinventer son modèle économique, et où les politiciens et les patrons cherchent des solutions pour aider la presse, il nous a paru important de partager avec nos lectrices et lecteurs notre propre perception de ces enjeux.

1. Indépendance et ressources

L’indépendance est l’essence même du journalisme. Sans elle, il n’y a que communication et propagande étatique, politique ou commerciale. Donc plus de véritable démocratie puisque l’information et la formation de l’opinion des citoyens et citoyennes sont biaisées.

La fuite des recettes publicitaires – que les grands groupes de presse ont favorisée en faisant migrer les annonces publicitaires des journaux payants vers les gratuits et le numérique – a poussé ces derniers à repenser en partie leur ancien modèle basé sur la vente de publicités. Ces entreprises éditaient des journaux susceptibles de capter un large public pour le monétiser auprès des acheteurs d’espaces publicitaires. C’est exactement cela que les annonceurs recherchaient: un public-cible. Souvenez-vous de la phrase édifiante d’un président de chaîne télévisée privée: «Ce que nous vendons […], c’est du temps de cerveau humain disponible»1Patrick Le Lay, alors PDG de TF1, interrogé parmi d’autres patrons dans le livre Les dirigeants face au changement (Editions du Huitième jour, Paris, 2004).. La presse écrite s’est abreuvée à la même veine.

Ce modèle de primauté de la publicité, qui a connu ses heures de gloire dans la haute conjoncture des années 1980, a aiguisé les appétits et fait évoluer les mentalités des patrons de presse vers toujours plus de rendement. La logique marchande qui s’est imposée la décennie suivante a aggravé la crise en affaiblissant l’outil de production – écrémage des rédactions, licenciements de journalistes, suppression de titres – tout en uniformisant les contenus rédactionnels2Lire La Presse romande, d’Alain Clavien, Antipodes, Lausanne, 2004.. Le lancement, toujours par les grands éditeurs, de journaux gratuits pour concurrencer les nouveaux médias numériques entraînait parallèlement le lecteur dans des habitudes de consommation d’info gratuite.

Les patrons des grandes entreprises médiatiques ont donc sciemment sabordé la presse écrite au nom du profit.

Depuis sa création, Le Courrier, a été considéré non pas comme un produit à vendre, mais comme le vecteur d’un message. Sa charte rédactionnelle de 2001 revendique une ligne éditoriale claire: «Le Courrier est un journal généraliste et d’opinion qui se fonde sur une vision humaniste. Il veut promouvoir la primauté de la personne humaine dans toutes ses dimensions, en particulier sociale, culturelle et spirituelle.»3www.lecourrier.ch/charte-redactionnelle

Le modèle économique du Courrier est basé sur les abonnements plutôt que sur la publicité. C’est la diversité de ses lectrices et lecteurs et leur soutien via des dons qui garantissent son indépendance. Ce modèle, qui a semblé longtemps à contre-courant, s’avère actuellement le seul viable pour la presse d’information.

Là est notre force et notre faiblesse. Solidement attaché-e-s aux valeurs que nous défendons, nos lectrices et lecteurs nous soutiennent vigoureusement.

Revers de la médaille, un désaccord avec un article ou un autre peut à tout moment les amener à se désabonner. Il est donc primordial que nous puissions compter sur un grand nombre d’abonné-e-s qui renouvellent régulièrement leur abonnement, voire qui adoptent l’abonnement au prix coûtant. Nous en parlerons prochainement.

Notes   [ + ]

1. Patrick Le Lay, alors PDG de TF1, interrogé parmi d’autres patrons dans le livre Les dirigeants face au changement (Editions du Huitième jour, Paris, 2004).
2. Lire La Presse romande, d’Alain Clavien, Antipodes, Lausanne, 2004.
3. www.lecourrier.ch/charte-redactionnelle
Opinions Chroniques Eva Fernandez

Autour de l'article

2: Le prix de l’information

mercredi 13 novembre 2019 Eva Fernandez
A l’heure où chaque média doit réinventer son modèle économique, et où le monde politico-industriel cherche des solutions pour aider la presse, il nous a paru important de partager avec nos lectrices...

Chronique liée

L'information a un coût

vendredi 6 décembre 2019

Connexion