International

L’ONU hésite sur le Venezuela

Deux résolutions ont été adoptées par le Conseil des droits humains pour contrôler le respect des droits humains au Venezuela. Un écueil pour la haut-commissaire Michelle Bachelet.
L’ONU hésite sur le Venezuela
La «mission d’établissement des faits» internationale ne bénéficiait pas du soutien de la haut-commissaire Michelle Bachelet. KEYSTONE
Droits humains

Le Conseil des droits humains (CDH) veut une surveillance accrue du Venezuela. L’organe onusien a voté jeudi et vendredi à Genève la mise en place d’un bureau d’observation du Haut-Commissariat aux droits humains, accepté par Caracas, ainsi qu’une «mission d’établissement des faits» internationale, rejetée, elle, par le gouvernement vénézuélien (lire notre article du mercredi 25 septembre). Un double vote qui illustre les divisions quant à la stratégie à adopter à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion