Suisse

Les chantiers de Lauber

Le procureur est réélu d’un cheveu, mais la politique autour du Ministère public doit être revue. Analyse.
Vote de repli
Le soulagement se lit sur le visage de Michael Lauber, félicité par un collaborateur à l’annonce du résultat du vote. KEYSTONE
Justice 

Sept voix. C’est l’écart infime qui a permis à Michael Lauber d’être réélu par le parlement comme procureur général de la Confédération pour 2020-2023. Le patron du Ministère public de la Confédération (MPC) a senti le vent du boulet. Ses deux (probablement trois) entrevues informelles avec le président de la FIFA Gianni Infantino, dépourvues de procès-verbal, sont restées en travers de la gorge de nombreux élus. Entre autres. Agé de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion