Neuchâtel

La fermeture des foyers inquiète

A la suite de la fermeture du centre la Coccinelle le 31 août, des familles se sont retrouvées sans solution immédiate pour leurs enfants. De quoi relancer les inquiétudes à propos de la réforme du système de protection de l’enfant dans le canton de Neuchâtel.
La fermeture des foyers inquiète
Le Service de protection de l’adulte et de la jeunesse souhaite pouvoir compter sur 60 familles d’accueil en 2022 (photo prétexte). KEYSTONE/Ennio Leanza
Protection de l'enfance

Nathan*, 4 ans, sera désormais gardé par ses grands-parents et une amie de son papa. La Coccinelle, le foyer qui l’accueillait depuis sa naissance à Neuchâtel, a fermé ses portes le 31 août. «On nous avait promis une solution de garde, mais lorsque je suis allé à la commune, on m’a mis sur liste d’attente. A Boudry, il y a deux ans de délai pour l’accueil de midi», raconte un

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion