Neuchâtel

Moins de places dans les foyers

Vieux de près de 50 ans, le système de protection de l’enfance du canton de Neuchâtel va faire peau neuve. En partie pour des raisons d’économies.
Moins de places dans les foyers
Pour les institutions en place, la nouvelle stratégie aura des conséquences sur leur fonctionnement, sur leur personnel, voire sur leur existence même, à l’image du centre d’accueil pour la petite enfance La Coccinelle, appelé à fermer ses portes dès la rentrée scolaire 2019. La coccinelle
Enfance

Le canton de Neuchâtel dépoussière son système de protection de l’enfance, datant d’un demi-siècle. Annoncée au mois de mai dernier, la réforme, présentée mardi, a pour objectif de réduire les placements d’enfants en institution au profit du maintien dans leur famille, en structure ambulatoire ou en famille d’accueil. Avec pour conséquence de réduire le nombre de places en internat de trois cent un à deux cent cinquante d’ici à 2022.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion