Neuchâtel

Neuchâtel veut moins de placements en foyer

Le Conseil d’Etat veut réduire le nombre de places en foyer d’accueil pour les enfants. Il propose d’autres alternatives, comme l’aide à domicile et le placement en familles d’accueil.
Neuchâtel veut moins de placements en foyer
Monika Maire-Hefti, conseillère d'Etat en charge du Département neuchâtelois de l’éducation et de la famille. (KEYSTONE)
Mineurs

Le Département neuchâtelois de l’éducation et de la famille (DEF) a livré lundi les détails de son projet pour l’accueil des enfants et des jeunes. Sur les 311 places dont dispose le canton, une cinquantaine de places en institution spécialisée seront progressivement biffées au profit d’autres formes de prise en charge. Le nombre d’enfants suivis ne diminuera cependant pas. Le canton souhaite favoriser des mesures permettant de les maintenir chez

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion