Arts plastiques

Aletsch, glacier troublé

Au Manoir de Martigny, la photographe Laurence Bonvin fait dialoguer glacier en mauvaise ­posture, humains déshumanisés, radioactivité et poids du passé.
Aletsch, glacier troublé
"Aletsch Negative" (2019) nous plonge au cœur du glacier en péril. LAURENCE BONVIN
Exposition

Les eaux sombres et la glace rose ne passent pas inaperçus. Pas plus que l’aspect saccadé d’Aletsch Negative (2019), film hors du commun à voir au Manoir de Martigny. C’est que le plat de résistance de «Moving Still», magnifique exposition de Laurence Bonvin, est doublement atypique. D’abord parce que l’œuvre est entièrement composée d’images digitales prises une à une par la photographe d’origine valaisanne, qui vit et travaille entre Crans-Montana,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion