Genève

La sûreté de l’aéroport en eaux troubles

Le Syndicat des services publics (SSP) dénonce les conditions de travail d’une entreprise assurant la sûreté de l’aéroport. Il réclame une intervention de l’Etat.
La sûreté de l’aéroport en eaux troubles
Pour le syndicat SSP, ce ne sont pas uniquement les conditions de travail des employés qui sont en cause mais aussi la sécurité des voyageurs. KEYSTONE
Aéroport

La sûreté de l’aéroport demeure source de préoccupation. Jeudi matin, le Syndicat des services publics (SSP) a dénoncé les conditions de travail des employés de Custodio. Cette entreprise emploie 220 personnes et fait partie des six sociétés privées qui assurent 80% de la sécurité de l’aéroport. «La convention collective de travail (CCT) est violée sur de nombreux de points», précise Jamshid Pouranpir, secrétaire syndical au SSP. «Nous effectuons des missions qui

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion