Genève

Un livre pour briser l’omerta policière

Un livre de fiction dénonce des discriminations au sein des écoles de police. L’académie de Savatan est sous la loupe. Genève doit-elle continuer à y former ses aspirants?
Un livre pour briser l’omerta policière
Des aspirants policiers de l’académie de Savatan montrent au public divers moyens de contrainte et interventions. keystone
Formation

Les critiques se multiplient contre les académies de police, et tout particulièrement celle de Savatan (VD) où sont formés les aspirants genevois, vaudois et valaisans. La dernière offensive prend la forme d’une fiction, avec Rébecca, le pouvoir du silence, parue en juin aux éditions Georg. Un recueil où s’enchaînent des scènes d’humiliations et d’agressions verbales et physiques. Tout particulièrement à l’égard des femmes. Dans le chaos des descriptions, un lien

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion