Cinéma

Un patrimoine invisible

Le label Filmo propose depuis peu une sélection de films suisses sur les plateformes VOD. L’occasion de faire le point sur la nécessaire numérisation du cinéma helvétique.
Un patrimoine invisible
Restauré par la Cinémathèque suisse, "La Dernière Chance" (Leopold Lindtberg, 1945) compte parmi les dix premiers classiques du cinéma suisse disponibles en ligne à l’enseigne de Filmo. CINÉMATHÈQUE SUISSE
Cinéma suisse

Depuis le début du mois, dix classiques helvétiques restaurés sont disponibles en ligne sous la bannière de Filmo1La Dernière Chance (Leopold Lindtberg, 1945), Der 10. Mai (Franz Schnyder, 1957), San ­Gottardo (Villi Hermann, 1977), Les Petites Fugues (Yves Yersin, 1979), La barque est pleine (Markus Imhoof, 1981), Voyage vers l’espoir (Xavier Koller, 1990), Signers Koffer (Peter ­Liechti, 1996), War Photographer (Christian Frei, 2001), Das Fräulein (Andrea Staka, 2006) et Home (Ursula

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion