Religions

L’Eglise réformée vaudoise règle ses comptes

Réunis les 14 et 15 juin à Villeneuve pour la dernière session de la législature, le synode de l’Eglise réformée vaudoise faisait son bilan. La gestion des ressources humaines a encore donné lieu à des débats houleux.
L’Eglise réformée vaudoise règle ses comptes
L'Eglise Saint-Laurent, à Lausanne. WIKIMEDIA/MARK AT WIKIVOYAGE/CC/PHOTO PRÉTEXTE
Eglise réformée

«Le Conseil synodal a à s’excuser de ne pas avoir joué son rôle de direction et de ne pas avoir géré les ressources humaines plus tôt», lâche Xavier Paillard, président de l’exécutif de l’Eglise réformée vaudoise (EERV) lors du synode des 14 et 15 juin à Villeneuve. À l’heure du bilan de la législature 2014-2019, la déclaration n’a pas convaincu. «De la casse, il y en a eu. Il faut nous

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion