Scène

Ronde ou carrée, la table?

Les Chevaliers de la Table ronde d’Hervé ont fait escale à Nyon mardi soir. La troupe itinérante de l’Opéra de Lausanne poursuit sa tournée romande.
Ronde ou carrée, la table?
Chaque personnage de l’épopée médiévale explore son double comique. ALAN HUMEROSE
Opéra

S’il n’y prend garde, Merlin II, fils de ­l’illustre Enchanteur, marche sur sa barbe et le Roi Arthur est transformé pour l’heure en crapaud par une Fée Mélusine fantasque, amoureuse d’une version surprenante du chevalier Roland, un bellâtre au look de Claude François. Bref, l’univers des Chevaliers de la Table ronde d’Hervé, le compositeur d’opérette «toqué» prédécesseur et ami de Jacques Offenbach, fleure bon le burlesque et la gaudriole du théâtre

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion