Musique

«Je laisse la musique me jouer»

Sur son nouvel album, la pianiste Joanna Goodale met en miroir la musique mystique des soufis et celle de Bach. Entretien avant le vernissage en public mardi.
«Je laisse la musique me jouer»
La pianiste franco-suisse d’origine turco-anglaise dévoile un projet au carrefour des styles et des pratiques. DR
Piano

A la recherche de la transcendance en musique, Joanna Goodale, pianiste franco-suisse d’origine turco-anglaise, dévoile un projet au carrefour des styles et des pratiques, jeu de miroirs entre les musiques traditionnelles soufies et l’œuvre de Jean-Sébastien Bach. Rendez-vous mardi soir au Studio Ansermet, à Genève, pour le vernissage d’un album intitulé Bach in a Circle. Entretien. Qu’est-ce qui a motivé ce projet musical singulier? Joanna Goodale: Je joue la musique

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion