Genève

Elèves frontaliers: avis de droit contradictoires

Le Conseil d’Etat a rendu publics les avis de droits relatifs à la restriction de l’école genevoise aux élèves frontaliers dès la prochaine rentrée. Il affirme maintenir sa position.
Elèves frontaliers: avis de droit contradictoires
Il y a un an, le Conseil d’Etat a décidé de refuser l’accès à l’école obligatoire genevoise aux enfants résidant hors du canton, à moins d’y être déjà scolarisés, eux ou un membre de leur fratrie. CÉDRIC VINCENSINI / PHOTO PRÉTEXTE
École

Deux analyses juridiques défavorables, deux favorables, la balle au centre? Mercredi, le Conseil d’Etat a rendu publics les avis de droit relatifs à la restriction, dès la prochaine rentrée, de l’école genevoise aux élèves frontaliers. Son président, Antonio Hodgers, a dans la foulée affirmé que le gouvernement maintenait sa position. A savoir que «le principe qui prévaut est celui de la scolarisation sur le lieu de domicile, principe communément admis

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion