Genève

La Protection de l’adulte sous pression

A Genève, les employés du Service de protection des adultes (SPAd) dénoncent leurs conditions de travail délétères. «Le SPAd en feu», lisait-on jeudi sur une banderole.
La Protection de l’adulte sous pression
En huit ans, les dossiers traités seraient passés de 1700 à 3000, sans que le personnel n'ait été augmenté en conséquence. KEYSTONE (PHOTO PRETEXTE)
Aide sociale

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion