Neuchâtel

Trop de pouvoir au procureur général?

Un référendum conteste la révision du statut du procureur général de Neuchâtel.
Trop de pouvoir accordé au procureur général?
La statue de la fontaine de la Justice. Le Grand Conseil a estimé qu’il y avait suffisamment de garde-fous contre une dérive du procureur. NICOLAS BOUILLON/CC3.0
Justice

«Cette nouvelle loi va consacrer une organisation autocratique qui sera dangereuse pour le justiciable!» Les mots de Jean-Luc Pieren, député neuchâtelois indépendant (anciennement à l’UDC), sont forts. L’élu frondeur reproche à la loi révisant le statut du procureur général d’accorder trop de pouvoir à ce dernier. Certains accusent le député de vouloir régler des comptes personnels avec l’actuel magistrat. Adoptée en début d’année au Grand Conseil par 100 voix contre

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion