Musique

Field et Vidic ferraillent dans l’urgence

Gregor Vidic (saxophone ténor) et Nicolas Field (batterie) font bouillir leur impro «garage» jeudi soir à l’AMR.
Field et Vidic ferraillent dans l’urgence
Nicolas Field et Gregor Vidic abordent l’impro sans dogmatisme. XAVIER RIPOLLES
Amr jazz festival

Ils s’inscrivent dans le sillage des avant-gardes afro-américaines de l’improvisation libre (Ornette Coleman, Albert Ayler, Cecil Taylor) et d’une lignée européenne établie par Peter Brötzmann, Evan Parker et la scène scandinave incarnée par Mats Gustafsson ou, plus récemment, Mette Rasmussen. Deux Genevois, l’un d’origine anglaise, l’autre né en ex-Yougoslavie, entretiennent une complicité explosive. L’AMR s’en fait l’écho ce jeudi soir: Nicolas Field (batterie) et Gregor Vidic (saxophone ténor) se sont

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion