Scène

Retour d’exil dans l’infini

Au Poche, à Genève, Nathalie Cuenet crée La Chute des comètes et des cosmonautes, une pièce de Marina Skalova qui n’a pas fini de révéler ses secrets.
Retour d’exil dans l’infini 1
Christina Antonarakis et Fred Jacot-Guillarmod en plein voyage au Poche. SAMUEL RUBIO
Théâtre

Depuis que Mathieu Bertholet est aux commandes du Poche, ça bouge tout le temps, du lundi au dimanche, rue du Cheval-Blanc, dans la vieille-ville genevoise. En ce moment, sur la petite scène, trois pièces sont jouées en alternance par une troupe de six interprètes, enfilées à la suite l’une des autres le dimanche. Justement, ce dimanche soir, le public et les équipes des spectacles à l’affiche se croisaient et jouaient

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion