Égalité

Autant de femmes que de raisons de faire grève

En ouverture de notre dossier spécial 8 mars ‘Toutes dans la rue’, cinq portraits de femmes  témoignent de l’étendue des frustrations vécues au quotidien malgré la Loi sur l’égalité obtenue au terme de la première grève de 1991.
Autant de femmes que de raisons de faire grève 5
Quelque 500'000 femmes avaient participé à la grève des femmes du 14 juin 1991, à travers des actions de protestations dans toute la Suisse, comme ici sur l’Helvetiaplatz, à Zurich. KEYSTONE/ARCHIVES
8 mars

Lorsque les Islandaises ont mené leur première grève en 1975 pour protester contre l’inégalité économique entre hommes et femmes, paralysant le pays, elles ont ouvert la voie à d’autres. Elles n’ont pourtant toujours pas obtenu l’égalité salariale réclamée. Les Suissesses redescendront elles aussi dans la rue le 14 juin prochain pour revendiquer l’égalité, toute l’égalité. Quelques-unes d’entre elles, d’âges et de parcours différents, expliquent pourquoi. Ces portraits (lire ci-dessous) témoignent

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion