Égalité

Les écoles en première ligne

Numéro vert, formation des enseignants, prévention… Ces dispositifs existent de longue date pour prévenir le harcèlement sexuel à l’école. Le mouvement #MeToo en a confirmé la nécessité.
Les écoles en première ligne 1
A l’heure actuelle, les enfants ne connaissent encore pas suffisamment leurs droits, relève Lydiane Bouchet du Centre de consultation spécialisé dans le traitement des séquelles d’abus sexuels et d’autres traumatismes (CTAS). CEDRIC VINCENSINI
8 mars

La vague de libération de la parole des femmes n’a pas épargné les écoles. A Genève, son reflux a laissé sur la berge Tariq Ramadan, à la suite des révélations, en novembre dernier, d’anciennes étudiantes sur les abus de nature sexuelle dont elles ont été la cible alors qu’elles suivaient ses cours au collège De Saussure. Le séisme a secoué le Département de l’instruction publique (DIP), qui a pris pour

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion