Solidarité

Asile piétiné à Manus

L’Australie relègue ses requérants d’asile sur deux îles isolées dans des conditions d’un autre âge. Bloqué là-bas depuis six ans, Abdul Aziz Muhamat vient de recevoir le prix Martin Ennals.
Asile piétiné à Manus 1
C’est la première fois depuis six ans qu’Abdul Aziz Muhamat sort de l’île de Manus. JPDS
Asile

«Nous avons essayé à de nombreuses reprises d’alerter le monde. Mais nous ne sommes pas écoutés. Il est difficile pour les gens de croire que l’Australie agit de la sorte.» C’est la première fois depuis six ans qu’Abdul Aziz Muhamat sort de la minuscule île de Manus, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, où le gouvernement australien le maintient dans l’attente depuis 2013. Pour ce Soudanais originaire du Darfour, pas de doute, les réfugiés

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion