Genève

Police et migrants, voisins à l’aéroport

Policiers, douaniers, requérants d’asile et déboutés seront installés dans deux bâtiments au bord du tarmac dès 2022. A peine dévoilé, le projet architectural fait grincer quelques dents.
La future structure sera implantée sur la parcelle où se trouve le foyer pour migrants des Tilleuls (les trois bâtiments au centre de la carte), qui sera détruit. BERREL BERREL KRAUTLER /LDD
Asile

Philémon et Baucis. Dans la mythologie grecque, le couple de vieillards fut le seul à ouvrir sa porte à Zeus et à Hermès qui, déguisés en vagabonds, testaient l’hospitalité de leur peuple. C’est aussi le nom choisi par les architectes zurichois Berrel Berrel Kräutler, lauréats du concours de projets pour les deux bâtisses qui abriteront la police internationale et des migrants en bordure de l’aéroport. «Ces futurs bâtiments participeront à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion