Genève

Mobilisation contre le renvoi d’Ayop

Le jeune requérant d’asile gravement blessé lors de l’incendie du foyer des Tattes, en 2014, s’est vu signifier qu’il doit préparer son départ.
Mobilisation contre le renvoi d’Ayop
Ayop Aziz risque d'être expulsé très prochainement, même si la procédure pénale relative à l'incendie des Tattes est encore en cours. JPDS/ARCHIVES
Asile

Ayop Aziz, le jeune requérant d’asile gravement blessé lors de l’incendie du foyer des Tattes en novembre 2014, sera-t-il bientôt renvoyé? Cette question est sur toutes les lèvres des militants de Solidarités Tattes. «Lundi, alors qu’il se rendait à l’Office cantonal de la population et des migrations pour y obtenir son aide d’urgence, il lui a été signifié qu’il doit préparer son départ», raconte Viviane Luisier, membre du collectif et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Testez-nous
Au mois de juin,
nous vous offrons l'essai web 2 mois
profitez-en!

Connexion