Vaud

Le Conseil d’Etat mouche Tamedia

Le Conseil d’Etat dénonce «le mépris» du groupe de presse zurichois envers le personnel licencié.
Le Conseil d’Etat mouche Tamedia
Les ex-employés du journal Le Matin, licenciés par Tamedia, ont manifesté récemment avec un badge jaune. KEYSTONE
Médias

Le Conseil d’Etat vaudois a dénoncé mardi «le mépris» de l’éditeur Tamedia lors de la fin du Matin (version papier). Il affirme n’avoir jamais été confronté à une telle attitude et fustige «l’indifférence et l’irrespect» envers le personnel. Questionné par la socialiste Jessica Jaccoud sur la fin du tabloïd et le sort des «41 du Matin», le gouvernement a longuement répondu hier au Grand Conseil. Il est revenu en particulier

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion