Genève

Le «compromis» du Conseil d’Etat sur la CPEG

L’exécutif propose une nouvelle réforme de la caisse de pension de l’Etat, espérant un consensus. Les délais pour recapitaliser la caisse sont «atrocement serrés».
Le «compromis» du Conseil d’Etat sur la CPEG 1
Au vu des délais «atrocement serrés», Nathalie Fontanet invite le Grand Conseil à organiser une séance ­extraordinaire sur la CPEG mi-­décembre. KEYSTONE/ARCHIVES
Caisse de pension

A l’issue d’une large concertation menée par la cheffe des Finances genevoises, Nathalie Fontanet, l’exécutif a élaboré un nouveau projet de recapitalisation de la Caisse de prévoyance de l’Etat de Genève (CPEG). «Il s’agit d’un compromis, notre but est d’obtenir un large soutien», a résumé mercredi le président du gouvernement, Antonio Hodgers. Cette réforme coûterait 4,2 milliards de francs, permettant d’atteindre d’un coup un taux de couverture de 75% et de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion