Médias

Les chaînes de la SRF doivent renoncer au journalisme d’opinion

Les chaînes de la radio-télévision alémanique SRF vont devoir renoncer au journalisme d’opinion. Les émissions d’information ne doivent pas juger, mais seulement illustrer des sujets, affirme la directrice désignée de la SRF, Nathalie Wappler.
Les chaînes de la SRF doivent renoncer au journalisme d'opinion
Nathalie Wappler prendra ses fonctions au début 2019. La nouvelle directrice de la SRF est chargée notamment de redéfinir le service public après la votation sur l'initiative "No Billag". KEYSTONE
Journalisme

«Nous devons produire un programme qui informe sans polariser. Nous ne devons pas faire de journalisme d’opinion», déclare Mme Wappler dans une interview à la NZZ am Sonntag. Celle qui prendra ses fonctions au début 2019 est chargée notamment de redéfinir le service public après la votation sur l’initiative «No Billag». Les sujets de la SRF doivent se garder de tout jugement. «Si nous donnons la parole à un politicien

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion