International

Cinéma pour la Roya rebelle

Le film Libre relate le soutien apporté aux habitants de la vallée de la Roya, dans le sud-est de la France, avec les migrants. Son «héros», Cédric Herrou, se confie au Courrier.
Cinéma pour la Roya rebelle
Libre de Michel Toesca. Par moment, les migrants qui transitent par la Roya sont plusieurs dizaines à trouver refuge sur l’exploitation agricole de Cédric Herrou. Laurent Carre
Migrations

L’aventure solidaire de la Roya sort ces jours sur les grands écrans romands. C’est l’histoire d’un bras de fer qui a pour théâtre cette vallée coincée entre l’Italie et le sud-est de la France. D’un côté des habitants qui, depuis 2015, recueillent, hébergent, nourrissent et parfois transportent les migrants, souvent perdus, épuisés et transis, pour qu’ils puissent aller déposer une demande d’asile dans cette région frontalière française. De l’autre, un

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion