Solidarité

La «lionne» de Lampedusa

Pendant cinq ans, Giusi Nicolini était la maire de Lampedusa, porte d’entrée principale de l’immigration clandestine en Europe. Rencontre.
Giusi Nicolini : «L’Europe fait peur par sa fermeture CEDRIC VINCENSINI
Migrations

Elle ne part jamais bien longtemps loin de son île. Devant elle, son téléphone est posé sur la table. Les réflexes de maire sont toujours là: être joignable partout, à toutes les heures du jour ou de la nuit. Savoir si la mer a rejeté un corps de ses entrailles, si un bateau a coulé et que le pire est à venir. Giusi Nicolini a 56 ans et, de mai

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion