Solidarité

Riyad, champion de la répression

L’Arabie saoudite passe devant le Conseil des droits de l’homme de l’ONU aujourd’hui. Après l’assassinat de Jamal Khashoggi et les menaces d’exécutions, les ONG sont très inquiètes.
Riyad, champion de la répression
Un manifestant grimé en Mohamed ben Salmane, l’homme fort du régime saoudien, le 25 octobre à Istanbul. KEYSTONE
Arabie saoudite

Le cas de l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi n’est que l’arbre qui cache la forêt, selon de nombreuses organisations de droits humains. A l’heure où l’Arabie saoudite passe son Examen périodique universel devant le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies à Genève, ces ONG dénoncent la répression systématique de la liberté d’expression dans le royaume: «L’inquiétante nouveauté apportée par l’assassinat de Jamal Khashoggi ne consiste pas tant dans

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion