Culture

La compagnie Pied de biche voyage au bout de la peine

Au Casino Théâtre de Rolle, Abasia, périple en pays chagrin explore la souffrance mentale d’un homme avec énergie, poésie et humour.
La compagnie Pied de biche voyage au bout de la peine
«Le texte ne donne pas toutes les clefs», explique Frédéric Ozier. Cie Pied de Biche
Scène

En anglais, «abasia» signifie l’incapacité de marcher, à la suite d’une coordination impossible des muscles. C’est aussi le titre de la nouvelle création de la compagnie romande Pied de Biche: Abasia, périple en pays chagrin. La métaphore est forte: dépressif, en souffrance mentale, «confronté à la pression et à l’indifférence de son milieu professionnel», le personnage d’Aegon est à terre, amorphe. Mais son refus de continuer à vivre se trouve

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion