Solidarité

La «Françivoire» en questions

A plusieurs reprises, la France est intervenue militairement en Côte d’Ivoire. Un livre choc fait le portrait de cette ingérence et accuse l’armée française de crimes de guerre.
La «Françivoire» en questions 1
Sollicitée par le président Laurent Gbagbo pour faire face à la rébellion, l’armée française a rapidement pris partie pour les insurgés, rappellent Raphaël Granvaud et David Mauger. KEYSTONE
Côte d'Ivoire

En 2004, l’armée française tirait à plusieurs reprises contre la foule à Abidjan, laissant dans son sillage une soixantaine de civils tués. Ce crime, méconnu, oublié et impuni, est retracé parmi d’autres dans un livre explosif des militants de l’association française Survie Raphaël Granvaud et David Mauger, publié fin août. L’ouvrage, Un pompier pyromane. L’ingérence française en Côte d’Ivoire d’Houphouët-Boigny à Ouattara, aux éditions Agone, s’intéresse plus globalement à l’impérialisme

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion