Neuchâtel

Délit de solidarité au Locle

Un pasteur loclois risque 1000 francs d’amende pour avoir hébergé et nourri un migrant en situation irrégulière.
Délit de solidarité à Neuchâtel
Norbert Valley ne comprend pas l’attitude de la police, qui est venue le chercher en plein culte. «Ils n’ont pas pris la peine de m’appeler, je me serais rendu au poste par moi-même.» KEYSTONE/PHOTO PRÉTEXTE
Asile

Aider son prochain est-il un délit? A cette interrogation, Norbert Valley, le pasteur de l’Eglise évangélique de l’Arc jurassien, au Locle, vous répondra désormais par l’affirmative. Le 15 août dernier, l’ancien président du Réseau évangélique suisse (RES) a en effet été condamné à 1000 francs d’amende avec sursis et à payer les frais de procédure pour avoir hébergé et porté assistance à un Togolais séjournant illégalement en Suisse. L’homme d’Eglise

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion