Vaud

«J’ai été traité comme un criminel»

Renvoyé de force en Ethiopie, Solomon témoigne de son arrestation et de ses inquiétudes à Addis-Abeba.
 «J’ai été traité comme un criminel» 
Une manifestation contre les vols spéciaux de rapatriement des requérants d'asile s'est tenue le 24 février dernier sur la promenade de la Treille à Genève. KEYSTONE
Renvois forcés

Renvoyé en Ethiopie par vol spécial le 27 janvier, Solomon Arkisso vit dans l’angoisse, chez sa mère. Il ne se sent pas en sécurité et s’inquiète pour sa santé. «J’avais des rendez-vous médicaux réguliers. Ici, ce n’est pas possible. Et je n’ose pas sortir de chez moi, les militaires sont partout en ville et surveillent les allées et venues», confie-t-il lors d’un entretien vidéo mené le 24 février. L’homme d’une

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion