Genève

Patients victimes du deal à Belle-Idée

Le parc de l’hôpital psychiatrique étant ouvert au public, ni la police ni les HUG ne parviennent à protéger les patients, en particulier les plus fragiles. Témoignages.
Patients victimes du deal à Belle-Idée
"Belle-Idée est le meilleur supermarché de la drogue qu’on puisse trouver", reconnaît un soignant de l'hôpital psychiatrique.
Santé publique

«Ma fille est restée un mois à Belle-Idée. Elle a fait une décompensation. J’allais la voir tous les jours, son état se dégradait. J’ai vite compris: là-bas, elle fumait du cannabis. Elle m’a avoué: ‘Je n’ai jamais vu un endroit où il est si simple de s’en procurer.’» Son père, Raoul*, n’en revient toujours pas. «J’étais peut-être naïf, je la pensais en sécurité, mais en fait elle était dans la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion